Caroline Mesquita | The Ballad

La pratique sculpturale de Caroline Mesquita – née en 1989 à Brest, elle vit et travaille à Paris – mêle la matérialité de plaques de cuivre et de laiton, qu’elle altère, peint ou oxyde, à l’allégresse de la théâtralité. Ses expérimentations donnent corps à un ensemble de personnages à taille humaine qui interagissent au sein d’une mise en scène élaborée à partir des plaques de métal sculptées formant un environnement d’acier brossé. Mesquita déploie ici une série de personnages qui dansent, s’aiment, et se font face tandis que leur présence devant le spectateur brouille la frontière entre fiction et réalité, humains et mannequins. Il s’agit d’une procession, d’une forme de célébration publique, d’un moment de communion. Dans les vidéos qui  jalonnent l’exposition, l’artiste apparaît aux côtés de ses sculptures, et l’interaction qu’elle provoque repousse les limites et réinvente des nouvelles formes du vivre ensemble. Visuel : Pink Everywhere (capture d’écran vidéo), Caroline Mesquita, 2016. Photo courtesy galerie Carlier | Gebauer.