Bernard Pagès & Jocelyne Alloucherie | Dispersion & La Chambre des ombres

Bernard Pagès, l'un de nos plus importants sculpteurs contemporains, présente, dans les écuries et à l'extérieur, un ensemble de sculptures monumentales, jalonnant le parcours de ces vingt dernières années ; des œuvres puissantes, qui se signalent de loin, entrant avec franchise en résonance avec les lieux et accueillant le visiteur généreusement. L'artiste est tout à la fois, classique et baroque ; déconstructeur infatigable (l’expérience de Supports-Surfaces) et formidable assembleur. Il est question de la sculpture dans ce qu’elle a de plus élémentaire (l’équilibre, l’échelle, les matériaux...) et rafiné, comme on le dirait d’une matière première (la couleur, les surfaces, les assemblages...). Jocelyne Alloucherie investit les salles du 1er étage du château, des espaces autrefois domestiques. Images (fixes ou animées) et objets proposent une déambulation, entre  fiction et réel, images et récit, histoire et mémoire. Ce n'est pas – plus – tout à fait une exposition mais une déambulation dans un espace mental, qui rassemble  des expériences singulières de paysages (intérieurs et extérieurs), nous plongeant au plus intime de l’imaginaire et de la pensée de l’artiste autant que de notre monde intérieur. Une rencontre... et des retrouvailles. Visuel : Bernard Pagès La Torse I et II , 2014. Bois de pin calciné, tube carré torsadé et peint, (275 x 570 cm).