Yann Toma, grand initiateur d’Energie Artistique

Les pleins et déliés de l’écriture donnent un cachet quelque peu désuet et officiel à l’invitation sans pour autant éteindre l’intérêt et l’amusement : « Monsieur Yann Toma, Président à Vie de la compagnie Ouest-Lumière vous prie de d’assister à la Cérémonie des Vœux qui aura lieu le lundi 29 janvier 2024 à 18 heures 45 précises et au cours de laquelle Monsieur Olivier Mousson, directeur du Conseil d’Encouragement pour l’Industrie & l’Energie artistique se verra remettre l’Action 388 ainsi que les insignes de Chevalier dans l’Ordre du Grand Tesla ». Il n’en fallait pas plus pour attirer curieux, amis, et amateurs d’art conceptuel au cœur de Saint-Germain-des-Prés.

Yann Toma, Président à vie de la compagnie Ouest-Lumière, présente ses vœux.

Lundi 29 janvier dernier, à l’Hôtel de l’Industrie, à Paris, s’est tenue la cérémonie des vœux du Président de la Compagnie Ouest-Lumière, Yann Toma. Un peu plus d’une centaine d’invités, parmi lesquels une majorité d’actionnaires de la compagnie, se sont réunis le temps d’une soirée pour dialoguer, performer, et imaginer ensemble. Le président de cette compagnie de production et de distribution en énergie artistique sans précédent a donné un discours à la lisière entre industrie, humour et poésie. À la suite de cela, le Président Toma a remis un ensemble de distinctions aux actionnaires éminents. Les participants ont ensuite expérimenté une installation in situ, dans la bibliothèque. Puis des échanges ont éclos entre les actionnaires (stakeholders).
Yann Toma possède multiples facettes. Tantôt artiste-chercheur, tantôt artiste-entrepreneur, il est Président à vie d’Ouest-Lumière depuis 1991. À l’issue d’une occupation des anciennes usines de la Compagnie d’électricité de l’Ouest parisien (Ouest-Lumière), il découvre dans une salle murée depuis 1920 des Actions au Porteur de la compagnie. L’intuition le traverse de déposer le nom et la marque à l’INPI. C’est un moment clé de son parcours, marquant le début d’une aventure hors du commun, celle d’une véritable organisation artistique, bénéficiant à proprement parler du statut d’entreprise. Dans un esprit singulier, Yann Toma décide de convertir (ou subvertir) l’activité principale de l’ancienne société, passant ainsi de la production et distribution d’énergie électrique à la transmission d’Energie Artistique (EA).

Installation à la Saatchi Gallery, 2023. ©Yann Toma

Les œuvres conçues dans le cadre d’Ouest-Lumière se sont toujours démarquées par leur monumentalité et leur dimension participative, dans la lignée du Participatory art, en français Art participatif, né à la fin des années 1990 dans un contexte d’internationalisation croissante de la création contemporaine. Ces pratiques sont marquées par des logiques interactives mise en œuvre dans l’espace public. Des figures comme Thomas Hirschhorn, Jeremy Deller, Javier Tellez ou encore Michael Rakowitz ont contribué à la reconnaissance de cette tendance. Plus spécifiquement, Yann Toma a créé dès 2006 une équipe universitaire de recherche CNRS qui s’est consacrée pendant des années à l’inventaire de ce qu’il a déterminé en tant qu’Entreprise-Artiste. Yann Toma a aussi été l’élève de Michel Journiac, pionnier du Body art ou Art corporel en France dès les années 1960. Son art explore le lien entre corps, espace et collectif.
La soirée du lundi 29 janvier est inscrite dans la continuité d’une série de manifestations artistiques dans des lieux parisiens emblématiques. Après avoir investi le musée du Jeu de Paume en 2006, le musée Zadkine en 2008, le Grand Palais en 2011 et la tour Eiffel en 2015, Yann Toma a installé la cérémonie des vœux d’Ouest-Lumière place Saint-Germain-des-Prés, à l’Hôtel de l’Industrie. Édifié en 1852 par la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale, avec le soutien de Napoléon III, ce lieu fut un centre majeur pour l’innovation dans la France du XIXe siècle. Des figures comme Louis Pasteur, Léon Gaumont, Gustave Eiffel et Marie Gaumont s’y réunissaient pour échanger et créer ensemble. Cet élégant bâtiment de style néo-classique est encore aujourd’hui dévolu à des évènements socio-économiques et culturels.
La cérémonie des vœux du Président à vie d’Ouest-Lumière a donc trouvé à l’Hôtel de l’Industrie un lieu idéal. Alliant sociabilité mondaine et désir d’invention dans un quartier historique de la capitale, la soirée fut un beau moment de partage et d’émulation. Se sont ainsi rencontrés des artistes, des curateurs, des galeristes, des critiques et journalistes d’art, aussi bien que des éditeurs, des professeurs d’université, et des députés. La plupart sont actionnaires de cette singulière entreprise artistique tandis que d’autres sont simplement des amis ou des collaborateurs éphémères, tous attirés par l’Energie Artistique survoltée propre à Yann Toma.

Photo de famille des actionnaires et amis de la compagnie Ouest-Lumière.

L’auteur de ce texte est curateur et critique d’art indépendant. Elio Cuilleron a travaillé pour The Art Newspaper et écrit pour le blog Contrastes, autour du cinéma d’auteur avec une dimension internationale.

Image d’ouverture> ©Ouest-Lumière, Yann Toma

Print Friendly, PDF & Email