L’indispensable Prix Bayeux Calvados-Normandie

Cette photo prise par Anthony Wallace montre des lettres en LED clamant « Libérez Hong Kong » tandis que les manifestants qui les ont installées forment une chaine humaine en brandissant la torche de leur téléphone et des lasers sur le site de Lion Rock qui surplombe la ville, le 13 septembre 2019. ©Anthony Wallace, AFP 2019

Présidé par Ed Vulliamy, le jury international du 27e Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre a délibéré deux jours avant de rendre public ses choix. Plus de trente grands reporters étaient réunis, les 9 et 10 octobre, à Bayeux pour décerner les trophées des catégories photo, presse écrite, radio, télévision, télévision grand format, jeune reporter (photo) et image vidéo. Ainsi que trois prix spéciaux : le Prix Région Normandie des lycéens et des apprentis (télévision), le Prix du public (photo) et le Prix Ouest-France – Jean Marin (presse écrite). « Je suis épuisé, non par manque de sommeil, mais en raison de l’intensité de ce que nous faisons ici. C’est un honneur de présider ce jury : le Prix Bayeux est l’épicentre, le centre de gravité de notre profession. Ce qui est formidable dans les délibérations, c’est qu’il n’y a pas de notion de bon ou de mauvais : nous devons apporter un jugement, impossible par définition. Nous devons choisir entre l’excellent et le meilleur de tous », a déclaré Ed Vulliamy au sortir des délibérations. Ont ainsi été primé Lorenzo Tugnoli Contrasto (The Washington Post) pour La guerre plus longue en Afghanistan, John Sudworth et Wang Xiping (BBC) pour Les familles ouïghoures en Chine et en Turquie, Anthony Wallace (AFP) pour Hong Kong, une révolte populaire, Allan Kaval (Le Monde) pour Dans le nord-est de la Syrie, la mort lente des prisonniers djihadistes en Syrie, Sonia Ghezali et Wahlah Shahzaib (RFI) pour Afghanistan : après l’attaque de la maternité de MSF, Anas Alkharboutli (DPA) pour La guerre en Syrie, Suzanne Allant, Yamaan Khatib et Fadi Al-Halabi (Découpages pour Arte Reportage) pour Syrie, dans le piège d’Idlib, Olivier Jobard (Magneto Presse pour Arte/France 24) pour Yémen : à marche forcée. L’intégralité du palmarès est à découvrir d’un clic !