Mitsuru Tateishi | Fingering Instability

Les œuvres de Mitsuru Tateishi sont proches du phénomène de paréidolie ; elles sollicitent l’imagination visuelle du spectateur. Artiste-chimiste qui s’inspire du concept physique de mécanique des fluides, Tateishi s'intéresse aux réactions chimiques des matières entre divers pigments, résines naturelles et poudres minérales. Ses travaux sur papier, toile ou métal, paysages de peinture abstraites, sont réalisés à l’aide de techniques inhabituelles faisant appel aux propriétés physiques des pigments, huiles et liants. Il brosse la couleur, utilise une ponceuse pour polir la surface, ajoute de l'huile de lin, de la térébenthine et de la peinture, couche par couche, permettant à tous les médiums de se mélanger lentement et de créer une réaction et un mouvement à la surface. Il explore les effets de la densité, use de nouveaux outils pour provoquer la turbulence, chercher l’instabilité proche de celle théorisée par les physiciens Rayleigh et Taylor, et résultant de la poussée du fluide le plus lourd sur le fluide le plus léger. Ce phénomène peut provenir d’une onde de choc à l'origine des nuages interstellaires, ce n’est donc pas un hasard si les volutes ondoyantes de ses œuvres évoquent d’étranges végétaux ou des substances abyssales pour les uns, et de nébuleux paysages célestes pour les autres. Visuel > Sans titre (11), 25x25,5cm, 2015.