Mario Del Curto | Humanité végétale

Patrick Gyger, directeur du lieu unique, introduit ainsi l'exposition Humanité végétale de Mario Del Curto : « L’idée de cette exposition naît il y a plus de dix ans. Après un premier travail avec Mario Del Curto autour de la notion de "Mondes miroirs", les univers personnels et le plus souvent hors du commun d’artistes dits "bruts", nous élaborons ensemble un projet autour des jardins utopiques : en effet, plus que tout autre environnement peut-être, le jardin marque la volonté de l’être humain d’exercer son emprise sur la nature. Car le jardin, ce n’est pas la nature sauvage comme nous le croyons parfois, mais un milieu fabriqué, clos et maîtrisé. Se pencher sur le jardin ouvrait donc la porte à se pencher sur l’impact de l’être humain sur le milieu naturel. C’est cette porte que Mario Del Curto a rapidement ouverte, s’éloignant de la commande initiale pour embrasser un sujet tellement vaste que seul un créateur de son expérience pouvait s’y frotter. » Visuel : Astana, Kazakhstan, 2015. ©Mario Del Curto