Dominique Gauthier | Avant juste l’après et juste avant l’après…

Dominique Gauthier fait preuve dans sa peinture et ses écrits d’une sauvagerie poétique que démentent sa voix posée et ses gestes mesurés. Il travaille par série, chaque rafale d’œuvres semblant porter puis engendrer la suivante. Une autre des caractéristiques de son œuvre est son rythme musical, ce n’est pas par hasard que les Hostinato, les Opéra, les Oratorios, les Cantos Noirs ou Blancs se mêlent aux Passages, aux Arcadiennes et aux Rubensonnades (Rubens, Robinson et sonates). Avant juste l'après et juste avant l'après, Après juste l'Avant et pour que rien ne soit de trop est l’une des trois expositions consacrées actuellement au travail de Dominique Gauthier à Perpignan et dans ses environs. La décision de cette exposition dans trois lieux différents (le CAC Àcentmètresducentredumonde, le Château de Jau et le Musée d’art Hyacinthe Rigaud) est né d'une conversation lors de laquelle Dominique Gauthier a parlé d’une série de tableaux, Provisions pour Cimabué, réalisés entre 1987 et 1989, jamais montrés et peints dans une période de sa vie où il éprouvait une certaine colère. Il fut décidé de la montrer tout en la confrontant à d’autres travaux, plus anciens et plus récents.  ... Le choix des œuvres s’il est judicieux devrait sonner comme une sonate aux morceaux d’un caractère et d’un mouvement différents ou comme les récitatifs, les chants et les danses d’un opéra. Visuel : Mandylion (détail), Dominique Gauthier, 2017-2018.