Atul Dodiya | I know you. I do. O’ stranger

Le peintre Atul Dodiya présente à Paris une nouvelle série de toiles inspirées par les classiques de Bollywood. L’exposition prend ainsi pour point de départ le cinéma de Bombay des années 1960, celui qui a marqué l’enfance de l’artiste. Le titre I know you. I do. O’ stranger est notamment inspiré du film Charulata (1964) de Satyajit Ray. Les scènes choisies, faussement anodines, sont le fruit d’une composition complexe dans laquelle la célébrité de l’acteur s’éclipse au profit de l’anonymat. Derrière une apparente économie de moyens se cache une technique de peinture exigeante et minutieuse. Dans un premier temps, Atul Dodiya transforme des photographies d’arrêts sur image en une première impression monochrome. Projetée sur toile, la scène voit ses contours repassés en noir et blanc avant que le clair-obscur ne vienne transcender le mouvement. Il achève la métamorphose de l’image en la couvrant d’une peinture à l’huile translucide, troquant ainsi la palette chatoyante du cinéma bollywoodien pour une chromie pastel, presque évanescente. Cette mue de l’image filmée, photographiée, illuminée, colorisée, devient une métaphore de l’impact de la modernité et de la globalisation sur le regard et les traditions. « Dans cette sélection toute personnelle de moments cristallisés, l'irréel devient une nouvelle histoire, une autre vérité », explique l'artiste. Visuel> Atul Dodiya, Renu in Dr. Banerjee's study, 2023, Huile sur toile 152,5 x 198 cm. ©Courtesy de l’artiste et Templon, Paris —Brussels —New York