Miguel Chevalier | Vortex 2015

Pour sa première exposition personnelle à la Galerie Lélia Mordoch, Miguel Chevalier présente ses dernières recherches autour du flux, un thème récurrent dans son œuvre. Au centre de la galerie, une sculpture de lumière aux chorégraphies colorées hypnotise le visiteur. Entourées de sculptures filaires matérialisant ces flux en 3D, deux œuvres numériques génératives – Vortex 2015 – permettent de suivre des lignes de flux qui se répètent aléatoirement et se multiplient à l’infini. Avec ses œuvres de lumière, de mouvement et d’énergie, Miguel Chevalier nous donne à voir l’invisible. Visuel : Miguel Chevalier, Vortex 1, 2015, œuvre de réalité virtuelle générative présentée sur deux écrans LCD de 55 pouces. Logiciel : Claude Micheli © Miguel Chevalier.