Red Houses pour Mademoiselle de Maison Rouge | Exposition collective

« Maison & Rouge. Deux symboles forts, qui, une fois réunis, ouvrent à tous les imaginaires. Les maisons rouges dans l’art sont florès : Monet, Munch, Malevitch… Trois grands M de l’histoire de l’art… Pour ma part, ma relation à ces deux mots existe depuis ma naissance, ce n’est pas un pseudonyme, mais bel et bien mon patronyme. Objet de nombreux commentaires… des quolibets à l’admiration… ce nom traduisible en toute langue se prête à toutes les inventions. (...) Relevant d’une mythologie personnelle ou d’une imagerie commune cette association de mots et d’images prête le flanc à toutes les interprétations ou visions. C’est l’objet justement ce cette proposition, née de la rencontre entre deux Isabelle. J’aime le dessin de maison rouge qu’a réalisé il y a quelques temps l’artiste Isabelle Levénez que j’ai acheté, et en discutant toutes les 3 deux nous avons eu cette envie de demander à des artistes comment ils perçoivent cette réunion entre maison et rouge, “s’il vous plaît dessine moi une maison rouge”, et de les réunir en prétexte à une exposition. Avec une telle proposition le nom du curateur devient l’objet de l’exposition, le patronyme devient sujet, mais aussi marque visuelle, voire logo… Par un retournement propre à l’art contemporain qui pousse les limites de son propre champ d’action pour en révéler la porosité, cette invitation déjoue, ou en tout cas, se joue des codes classiques de l’exposition. Elle porte aussi sa charge ironique sur le curateur/auteur qui parle plus fort que les artistes ou que les œuvres… puisque depuis la fin des années 1990, la signature du commissaire d'exposition est quasiment autant mise en valeur et remarquée que celle de l'artiste ou du thème présenté. Pour ma part je préfère paraphraser Roland Barthes et dire à sa suite “c'est l’art qui parle, ce n'est pas l'auteur”. » Isabelle de Maison Rouge, historienne de l’art et commissaire d’exposition.
Avec Matthieu Boucherit, Corine Borgnet, Anne Brégeaut Katia Bourdarel, Bernard Calet, Sylvain Ciavaldini, Béatrice Cussol Alain Declercq, Nicolas Delprat, Joël Ducorroy, Malachi Farrell Nicolas Fenouillat, Joël Hubaut, Philippe Hurteau, Régine Kolle Léa Le Bricomte, Julie Legrand, Thomas Léon, Daphné Le Sergent Isabelle Lévénez, Claude Lévêque, Sandra Lorenzi, Philippe Mayaux Mathieu Mercier, Eric Michel, Nelly Monnier, Johann Rivat Benjamin Sabatier et Yann Toma.
Une partie des ventes sera offerte à l’association La Soupe Saint Eustache qui sert plus de 250 repas chauds, chaque jour de l’hiver au cœur de Paris.
Visuel : de gauche à droite, Maquette Prix Marcel Duchamp, Mathieu Mercier (2003) et Isabel, Katia Bourdarel (2003).