Maria Filopoulou | L’eau comme liberté

Maria Filopoulou

« Je peins les paradis personnels vécus, le bonheur, la relaxation, l’union avec la nature, l’érotisme ressenti par les nageurs dans l’eau. Un intervalle heureux précédant ou suivant probablement une expérience difficile. Je pense que toute l’existence est un équilibre délicat où nous devons voir que les moments heureux sont précieux et que nous avons l’obligation de les reconnaître et de les apprécier. Je peins, donc, les limites du bonheur isolé du passé et de l’avenir. Ce n’est pas une question de temps mais de lieu. Je peins surtout des grands tableaux, car j’ai l’impression d’entrer dans la toile quand je peins. Je crée une scène dans laquelle je vis. Et je veux inviter le spectateur à y entrer pour partager ma propre expérience. L’eau est un antidote, un espace que nous portons en nous et que nous pouvons visiter à n’importe quel moment pour reprendre possession de nous-mêmes. » Maria Filopoulou. Visuel : Toile signée Maria Filopoulou.