Irène Jonas | Les tempêtueuses

L’exposition « Les tempêtueuses » témoigne, dans sa première partie, des éléments météorologiques et géographiques proches de l’environnement du pays Bigoudin dans lequel Irène Jonas vit aujourd’hui les deux tiers de son temps. Elle trace les tempêtes qui déferlent régulièrement sur la côte bretonne, de Lesconil à Saint-Guénolé et qui forgent le caractère du paysage comme celui de ses habitants. L'artiste les photographie en toute discrétion. Elle arpente les lieux qui résonnent en elle. Les images qu’elle capte lors de ses déambulations sonnent à une mémoire enfouie qui ne veut pas se dire. Après la prise de vue en noir et blanc, elle reprend silencieusement ses positifs et les colorise. La peinture n’est là que pour mieux faire apparaître la lumière. Les couleurs affirment l’étrangeté des paysages ou des personnages. Elle est à l’écoute des tempêtes comme à celle des gens dans sa quête de sociologue. L’esthétique est toujours présente, comme une consolation de l’indicible. Visuel > "Les tempêtueuses" © Irène Jonas - agence révélateur / Tirage argentique réalisé sur papier Barytée et peinture à l’huile.