Emmelene Landon | Temps géologiques

« Le voyage continue. L’air vif de la pleine mer éloigne la moiteur de la terre. Je vois Lesueur glisser hors de son hamac et me risque à penser à sa place : Nous sommes vivants dans la mesure où ce qui se passe aux antipodes nous concerne. Partir aux estuaires, collecter les bouchons vaseux qui se forment à la rencontre de l’eau salée et de l’eau douce, traîner autour des falaises au risque de se retrouver sous les affaissements, errer le nez à terre à la recherche de signes inattendus, de couleurs inhabituelles ou de formes évocatrices. Lire les lignes, lire les traces de moisissure sur les rochers, lire les fossiles. Lire le monde. » Emmelene Landon (extrait de l’ouvrage La Baie de la Rencontre, parution chez Gallimard le 16 mars 2017). Visuel : Toile signée Emmelene Landon.