Alessandro Quaranta | Univers inférieur

En résidence au CAIRN pendant plusieurs semaines, Alessandro Quaranta a parcouru différents sites de la Réserve Géologique de Haute-Provence en se promenant entre forêts, sentiers et villages. La curiosité de se mettre à l’écoute d’une mémoire sonore imprégnée dans les montagnes, l’a amené à explorer les alentours de la Tête de l’Estrop, un des sites les plus désertique et rocailleux autour de Digne-les-Bains. L’immersion dans l’espace et la rencontre avec les bruits de différents animaux le pousse à imaginer le scénario d’une vidéo tournée au Lac des Eaux-Chaudes (Prads Haute-Bléone) où le monde aérien et le monde sous-marin entrent en dialogue. A ce tournage a participé une des élèves de l’école élémentaire d’Augiers où l’artiste a travaillé lors d’un workshop en 2018. Autour de cette nouvelle vidéo, qui a remporté le prix nctm e l’arte 2018 en Italie, l’exposition explore la possibilité d’interpréter les signes multiples qui se manifestent dans l’environnement naturel, comme des oracles à déchiffrer. Comment se mettre à l’écoute, observer, parler aux animaux par un langage inconnu, scruter et suivre les pistes qui nous révèlent la mémoire des lieux ? D’autres œuvres de l’artiste viendront questionner la ligne de frontière entre intérieur et extérieur, entre visible et invisible. Visuel : © Alessandro Quaranta.