Eudes Menichetti – Apparences : bien fol est qui s’y fie !

La femme, dans un mouvement rageur, tente de lui planter son talon aiguille dans le pied : l’homme en est quitte pour un baiser manqué ! Les aquarelles d’Eudes Menichetti dialoguent avec le quotidien, évoquent des petites et des grandes choses, nous tutoient avec allégresse. Ce grand sportif, longtemps plus attaché à ses raquettes de tennis qu’à ses pinceaux, déploie désormais un univers bien loin de ses anciennes passions. Enfant, dessinateur impénitent, il s’inventait son propre univers de BD ; plus tard, n’ayant jamais renoncé à caresser la feuille blanche de son imaginaire, il se voyait à l’affiche d’Angoulême. Mais son admission aux Beaux-Arts change tout : exit personnages et cases ! Hier, il disséquait à la manière d’un anatomiste visages et corps à la recherche des états de l’âme ; aujourd’hui, l’artiste s’attache à croquer les gens qui l’entourent et à transposer des scènes de la vie courante. D’aquarelles à la fois fantastiques et inquiétantes, l’artiste est passé à une représentation plus « stricte » de la réalité. « J’avais un peu envie de changer », explique-t-il prudemment. Ses personnages nous ressemblent ou ressemblent à nos enfants. Une démarche nouvelle qui le mène de l’intérieur à l’extérieur, de l’impalpable au concret. Sa toute récente série No life va plus loin et propose de réfléchir aux apparences. Qui est qui ? Avec ces dix aquarelles, Eudes Menichetti réalise une véritable galerie de portraits. Il croque son fils et ses copains, jeunes fous de jeux vidéo. Un petit texte sous chacun leur permet de se décrire tels qu’ils sont dans l’univers virtuel qui est le leur au quotidien. Difficile parfois de suivre leur discours si l’on n’est pas soi-même un joueur, mais point n’est besoin de s’immerger pour comprendre le plaisir évident des joueurs à révéler au grand jour qui ils sont « vraiment ». Comme toujours, Eudes Menichetti n’oublie pas de nourrir son œuvre au « sourire ». Avec humour et simplicité, il nous guide sur les chemins d’une quête sans fin : celle de l’être humain.
Eudes Menichetti
Valère, aquarelles sur papier @de la série No life

GALERIE

Contact
Jusqu’au 9 mai Galerie Twenty One, 21, rue Guénégaud, 75006, Paris, France.
Tél. : 01 73 74 66 17 www.galeriemaiamuller.com.
et www.eudes-menichetti.com
Crédits photos
aivane © Eudes Menichetti,Michka © Eudes Menichetti,Valère, aquarelles sur papier @de la série No life © Eudes Menichetti,Embrasser, (100 X 70 cm), aquarelle sur papier © Eudes Menichetti