Sous le velours noir des paupières | Exposition collective

L’œil et la fenêtre appareillent une limite transparente entre l’extérieur et un intérieur. L’œil est la fenêtre du cerveau, la fenêtre est l’œil de la maison. Le cerveau est l’endroit de l’intelligence, de l’imaginaire, de l’onirisme et de la folie. Comme la maison, il est aussi le lieu de la plus grande intimité. L’acquisition récente de certaines œuvres fait apparaître dans la collection des liens inédits avec et entre des œuvres qui en font partie depuis plus longtemps. Cette exposition met ainsi en jeu des œuvres qui marquent des seuils, apparaissent tour à tour comme des désordres de l’architecture et comme des perturbations visuelles d’une géométrie ou d’une représentation ; des œuvres qui revisitent le motif artistique traditionnel de la fenêtre ; d’autres, enfin, qui considèrent l’œil comme un reflet du psychisme ou qui révèlent des états émotionnels et des pratiques sur le fil de l’inconscient. Le noir et blanc ou le rouge profond des œuvres ainsi que nombre d’éléments iconographiques, dotent l’exposition d’une singulière tonalité expressionniste et pointent éventuellement le film noir et le film d’épouvante comme champs de références esthétiques. Artistes > Maxime Bichon, Delphine Coindet, Grégory Durviaux , Dominique Gonzalez-Foerster, Charlotte Houette, Jacob Kassay, Chrystèle Lerisse Myriam Mechita, Myriam Mihindou, Vera Molnar, Jean-Luc Moulène, Bruno Petremann, Jean-Pierre Raynaud, Pierre Savatier, Georgina Starr, Umbo, Erwan Venn. (œuvres de la collection du FRAC Poitou-Charentes). Visuel > Chrystèle Lerisse. Sans titre 3, 2019 Série Du côté de chez Sam.