Nicolas Busset | Monstrueusement beau

nicolas busset« Né en 1983 en Champagne, il est diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Nancy où il vit. Il “rencontra ” Alfred Kubin à l’Abbaye d’Auberive lors d’un stage de médiateur culturel à l’été 2010. Cette rencontre le troubla profondément. Il se mit à dessiner frénétiquement les sujets et questionnements que sa vie lui apportaient, comme si par le trait, il cherchait à traiter ceux que d’autres traitent avec le mot. Pendant 5 ans, aux Beaux-Arts, il eut à souffrir du peu d’intérêt que le cursus de formation porte au dessin. Cette abondance graphique estivale fut comme un exutoire libérateur pour Nicolas Busset. Kubin mais aussi Schiele, Basquiat, Dix, Kirchner sont son univers… A cela près que les sujets qu’il aborde vont bien au-delà encore de ceux de ces maîtres reconnus. Il attaque de front les sujets tabous d’une société qui n’en finit pas de tenter de se libérer elle-même. (...) Le temps avance, Nicolas Busset rehausse maintenant ses dessins de couleurs… Il peint. (...) Si le dessin ne vous passionne pas, si vos règles de vie sont empreintes des contraintes du passé, alors ignorez Busset… Si au contraire vous vous posez les justes questions sur notre destin, regardez Busset et prenez votre temps pour le faire loin de ces objets contemporains qui troublent la vue. » Jean-Claude Volot, collectionneur et fondateur du centre d’art contemporain de l'abbaye d’Auberive. Visuel : Œuvre signée Nicolas Busset.