Fahamu Pecou | Black magic

En parallèle à « Miroirs de l'homme », la rétrospective de son œuvre organisée par la Collection Société Générale et Backslash, ainsi que la publication de la monographie « Visible Man », l'artiste américain Fahamu Pecou présente Black magic , sa quatrième exposition personnelle à la galerie. Le nouvel ensemble d'œuvres exposées propose une perception plus juste et objective de l'homme noir en opposition à l'imagerie faussée héritée de l'ère coloniale qui, malgré sa puissance destructrice, n'a pas réussi à totalement effacer l'héritage de la culture et de la beauté noires. A travers un corpus d'œuvres de formats et médiums différents, l'artiste tend à montrer l'importance et la beauté de l'héritage ancestral africain et de l'homme noir. Pendant des siècles, la culture et la spiritualité africaines ont été perçues et traitées comme démoniaques, effrayantes, comiques ou encore ignorantes. Les effets dévastateurs de la colonisation ont construit une image injuste et révoltante des africains et de la culture noire, notamment par l'imagerie publicitaire. Cette injustice a également débordé sur les mentalités africaines elles-mêmes, si bien qu'au sein de la société noire, de nombreuses personnes de descendance africaine (sur le continent mais aussi à travers la diaspora) se sont vues ou se voient encore aujourd'hui par le biais de ces images néfastes et pernicieuses. Fahamu Pecou tente de proposer une vision authentique et honnête de l'homme noir. Dans ses dessins et ses peintures, il dévoile une iconographie liée à l'héritage africain, notamment par le biais de la liturgie Yoruba, religion ancestrale de l'Afrique de l'Ouest. Un système de codes et d'icônes laisse apparaître la beauté, la puissance et l'autonomie indéniable du continent liminaire africain. Visuel : Line of Sight, 2017.