Emo de Medeiros | Transmutations

Emo de Medeiros

Vivant entre Cotonou, au Bénin, et Paris, Emo de Medeiros propose ici une exploration synthétique de ses travaux récents, conçue comme un voyage initiatique traversant à la fois l’Afrique, l’Asie et l’Europe et entremêlant art et transcendance, spiritualité et technologie, narration et Histoire, information et transformation. Le parcours de l’exposition suit une dizaine de « stations », selon une terminologie empruntée à Joseph Campbell et définissant les étapes de l'aventure archétypale du héros :  parmi elles, citons l’Invocation : à l'entrée de l'exposition, un Electrofétiche accueille le visiteur et, si ce dernier lui fait une offrande numérique, lui adresse, via son smartphone, un message propitiatoire qui l'appelle à l'aventure ; Révélation : aux murs se trouvent accrochées des Toiles de Métal, réalisées au Bénin à partir d'acier venu de Chine. Placées sous le signe de l'ours (symbole alchimique de l'œuvre au noir), elles comportent à leur recto des inscriptions cryptiques et poétiques et à leur verso d'autres travaux qui ne sont physiquement visibles qu'aux collectionneurs qui se portent acquéreurs des pièces ; ou encore Prémonition : les Vodunauts sont des sculptures vidéo, casques recouverts de cauris incorporant l'écran d'un smartphone qui diffuse des vidéos d'instants passés et à venir. Visuel : Vodunaut #1 (Hyperfeeler), Emo de Medeiros, 2015.