artshebdomedias_logo_blanc

Pour une irréductible liberté d’expression

Le blog de la rédaction d’ArtsHebdoMédias  

Déployer tous les articles

Les chiffres de Reporters sans frontières

Lire l'article

Au 17 juillet 2019, Reporters sans frontières dénombre 20 journalistes, deux journaliste citoyen et un collaborateur tués, ainsi que 241 journalistes, 143 journalistes citoyens et 17 collaborateurs emprisonnés à travers le monde.

Fermer l'article

Une manche remportée par les défenseurs de la liberté d’expression en Turquie

Lire l'article

Accusés de « propagande terroriste », « d’apologie du crime » et « d’incitation au crime », le journaliste et représentant de RSF en Turquie Erol Önderoğlu, la défenseure des droits humains Şebnem Korur Fincancı et l’écrivain Ahmet Nesin ont été acquittés ce mercredi 17 juillet. Ils étaient notamment poursuivis pour avoir pris la direction symbolique du journal Özgür Gündem, à tour de rôle en 2016. Erol Önderoğlu devra cependant faire face à d’autres accusations lors d’un procès qui s’ouvrira le 7 novembre prochain. Plus d’infos sur le site de RSF. Visuel : De gauche à droite, Ahmet Nesin, Şebnem Korur Fincancı et Erol Önderoğlu. Photo © RSF.

Fermer l'article

Le dessin de presse en danger ?

Lire l'article

Suite à l’arrêt de la publication de dessins de presse politiques décidé par le New York Times et le licenciement du dessinateur canadien Michael de Adder par le groupe de presse Brunswick News Inc., l’association Cartooning for Peace fait part, dans un communiqué, de son inquiétude quant à l’avenir du dessin de presse et, surtout, la censure dont il est de plus en plus régulièrement victime. Visuel : Dessin signé Michael de Adder.

Fermer l'article

Un nouvel album de RSF signé Sempé

Lire l'article

Le nouvel album « 100 dessins pour la liberté de la presse » de Reporters sans frontières vient de sortir ; il est signé Sempé. En hommage attendri, cette nouvelle édition revisite la France du dessinateur, pays poétique et désopilant, peuplé de personnages se mesurant aux grandeurs, aux petitesses et aux mystères de la vie et nous renvoyant, d’un trait d’esprit ou de crayon, à notre humanité. Visuel : Couverture de l’album signé Sempé. Courtesy RSF.

Fermer l'article

La police russe renonce à poursuivre Ivan Golounov

Lire l'article

La police russe a annoncé l’abandon, ce mardi 11 juin, des poursuites à l’encontre d’Ivan Golounov, accusé de trafic de drogue. Journaliste d’investigation pour le site Internet indépendant Meduza, il avait été arrêté le 6 juin à Moscou puis mis en liberté surveillée. Des faits qui avaient déclenché une mobilisation sans précédent de la société civile. Plus d’infos sur www.france24.com. Visuel : Capture d’écran du site d’informations russe Meduza.

Fermer l'article

Le combat pour les « BRAVE » d’Amnesty International

Lire l'article

Pour mieux faire connaître le rôle des défenseurs des droits humains à travers le monde, Amnesty International a lancé la campagne BRAVE*, qui vise également à renforcer leur travail et leur capacité à se protéger, via des programmes de formation et des plaidoyers auprès des gouvernements. Plus d’informations sur www.amnesty.fr. Visuel : © Amnesty International.

Fermer l'article

Tiananmen ou le devoir de mémoire

Lire l'article

Trente ans ont passé depuis l’ascension et la chute du Mouvement pour la Démocratie de 1989 en Chine, marquée par le tristement célèbre massacre le la place Tiananmen le 4 juin 1989 et ses milliers de morts. Le Parti communiste chinois n’a jamais publiquement reconnu les événements. Il n’existe aucune mention du Mouvement pour la Démocratie de 1989 dans aucun manuel d’histoire, et la plupart des étudiants en Chine n’ont jamais entendu parler du massacre. A l’occasion du trentième anniversaire de Tiananmen, la plate-forme Global Voices a publié tout un ensemble d’articles sur le sujet car s’en souvenir est ni plus ni moins un devoir. Plus d’infos sur https://globalvoices.org et https://fr.globalvoices.orgVisuel : Installation signée de l’artiste taïwanais Shake. Photo Filip Noubel.

Fermer l'article

Suivez le(s) guide(s) avec l’IFEX !

Lire l'article

« Ce que vous devez savoir à propos du rapport de l’UNESCO sur la sécurité des journalistes et l’impunité », « Comment les résolutions de l’ONU renforcent-elles la sécurité des journalistes ? », « Un outil de l’UNESCO sur les droits humains que vous ne connaissez probablement pas », font partie de la collection de petits guides mis au point par l’IFEX (réseau mondial de défense et de promotion de la liberté d’expression basé au Canada) pour aider la société civile à s’engager dans des espaces mondiaux pour la défense de la liberté d’expression. Et ce sont des outils à double usage, car « de la même façon que nous devons les utiliser, ces mécanismes ont besoin de nous pour être efficaces », souligne l’IFEX. Plus d’infos sur https://ifex.org. Visuel : Capture d’écran du site de l’IFEX.

Fermer l'article

Deux journalistes de Reuters amnistiés en Birmanie

Lire l'article

Condamnés en septembre dernier à Rangoun, en Birmanie à sept ans de prison pour violation de secrets d’Etat, Wa Lone, 33 ans, et Kyaw Soe Oo, 29 ans, tous deux journalistes pour Reuters, ont été libérés ce mardi 7 mai dans le cadre d’une vague d’amnisties (plus de 6 520) décrétée à l’occasion du nouvel an birman. Le Monde a mis en ligne l’enquête sur les Rohingyas menées par les deux hommes et qui fut la cause de leur arrestation. Plus d’infos sur le site du Monde. Visuel : Capture d’écran du site de Reuters, le 7 mai 2019. De gauche à droite sur la photo , Wa Lone et Kyaw Soe Oo.

Fermer l'article

Trois journalistes assassinés en quelques jours au Pakistan et au Mexique

Lire l'article

Le 3 mai marquait la Journée mondiale de la liberté de la presse. La veille, Telésforo Santiago Enríquez a été abattu par balles à San Agustín Loxicha, dans l’état d’Oaxaca dans le sud du Mexique. Par ailleurs professeur de langues indigènes et activiste pour les droits des peuples autochtones, il est le quatrième journaliste assassiné au Mexique depuis janvier. Le samedi 4 mai, c’est un journaliste pakistanais, Ali Sher Rajpar, connu pour ses enquêtes sur la corruption, qui a été abattu à Padidan, dans la province du Sindh dans le sud-est du Pakistan. Un meurtre qui fait suite à celui d’un autre journaliste pakistanais, Malik Amanullah Khan, perpétré le 30 avril à Parowa, dans le nord du pays. Plus d’infos sur le site de Reporters sans frontières. Visuel : Ali Sher Rajpar (à gauche). Capture d’écran du site de Reporters sans frontières.

Fermer l'article

L’indispensable veille de l’IFEX

Lire l'article

L’IFEX est un réseau d’organismes internationaux unis par la volonté de défendre et de promouvoir la liberté d’expression comme un droit humain fondamental, dont le siège est basé à Toronto, au Canada. Son travail de veille et d’information peut être suivi via son site Internet : https://ifex.org. Visuel : Capture d’écran du site Internet de l’IFEX © IFEX.

Fermer l'article

J-2 pour la 26e Journée mondiale de la liberté de la presse

Lire l'article

Vendredi 3 mai 2019 sera célébrée pour la 26e fois la Journée mondiale de la liberté de la presse. Organisée conjointement par l’Unesco, le gouvernement de la République fédérale démocratique d’Ethiopie et la Commission de l’Union africaine, la manifestation principale se tient à partir d’aujourd’hui à Addis-Abeba, au siège de l’Union africaine. Le thème de cette année est « Médias pour la démocratie : le journalisme et les élections en période de désinformation ». Tout le programme de ces trois jours d’un clic. Visuel : © Unesco.

Fermer l'article

Publication du Classement mondial de la liberté de la presse 2019

Lire l'article

Publié récemment par RSF, le Classement mondial de la liberté de la presse 2019 montre que la haine des journalistes a dégénéré en violence, elle-même facteur d’une montée de la peur. Le nombre de pays considérés comme sûrs, où les journalistes peuvent exercer leur métier en toute sécurité, continue de se réduire, tandis que les régimes autoritaires renforcent leur emprise sur les médias. La Norvège occupe la première place, la France la 32e et le Turkménistan la dernière. « Les modèles démocratiques sont en grand danger, relève Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières. Enrayer cette mécanique de la peur est une urgence absolue pour les femmes et les hommes de bonne volonté, attachés aux libertés acquises au long de l’histoire. » Pour consulter l’édition 2019 du Classement mondial de la liberté de la presse, cliquer ici.

Fermer l'article

Le prix Meurice 2019 annulé pour protester contre la politique menée au Brunei

Lire l'article

Samedi 13 avril, à Paris, la direction de l’hôtel Le Meurice a annoncé l’annulation de la douzième édition du prix d’art contemporain portant son nom et dont la date limite de dépôt des candidatures était fixée au vendredi 19 avril. Cette décision fait suite à l’instauration par le Sultan du Brunei Hassanal Bolkiah, par ailleurs propriétaire du palace parisien, de la peine de mort pour les homosexuels et les personnes coupables d’adultère. Plus d’informations sur le site du Journal des Arts. Visuel : © Plantu.

Fermer l'article

Le Netizen Report ou l’indispensable veille d’Advox

Lire l'article

Advox est un projet de Global Voices (communauté internationale et multilingue de blogueurs, journalistes, traducteurs, chercheurs et militants des droits de l’homme) dédié à la défense la liberté d’expression et le libre accès à l’information en ligne. Il réunit plus de 800 contributeurs répartis dans 130 pays. Chaque semaine, le Netizen Report d’Advox fait le point sur les avancées et, malheureusement, les reculs en la matière. Datée du 28 mars, sa dernière édition évoque notamment la campagne de harcèlement dont sont victimes les femmes ayant participé aux manifestations du 8 mars (Journée internationale des femmes) au Pakistan et en Malaisie. Visuel  :  Ensemble de banderoles utilisées lors de la Marche des femmes de Boston, en janvier 2017. Photo Ellery Biddle.  

Fermer l'article

L’inquiétant rapport de RSF sur les « ambitions » chinoises

Lire l'article

« Le nouvel ordre mondial des médias selon la Chine » est le titre d’un rapport publié par Reporters sans frontières, le vendredi 22 mars, qui détaille la stratégie déployée par l’Etat chinois pour contrôler l’information hors de ses frontières. « Dans l’esprit du régime de Pékin, les journalistes n’ont pas vocation à être un contre-pouvoir mais au contraire à servir la propagande des états, rappelle Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Si les démocraties ne résistent pas, Pékin fera en sorte d’imposer son anti-modèle et la propagande “à la chinoise” envahira peu à peu les médias du monde, faisant concurrence au journalisme tel que nous le connaissons. » Visuel : © RSF.

Fermer l'article

100 photos signées Véronique de Viguerie pour la liberté de la presse

Lire l'article

Véronique de Viguerie est la lauréate du Visa d’or Paris Match News et du Visa d’or Humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) 2018. La photographe de guerre française signe le dernier album de la collection « 100 photos pour la liberté de la presse » de Reporters sans frontières. Plus d’infos au lien suivant : https://boutique.rsf.org. Visuel : Couverture de l’album © Véronique de Viguerie.

Fermer l'article

Quand RSF se joue de la censure

Lire l'article

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la cyber-censure, qui s’est déroulée ce mardi 12 mars, Reporters sans frontières a remis en ligne une vingtaine de sites de médias censurés dans leur pays, ce grâce à la technique du « mirroring ». RSF a initiée cette opération annuelle, baptisée Collateral Freedom, en 2015. Plus d’infos sur Rsf.org. Visuel : © RSF.

Fermer l'article

L’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh condamnée à 33 ans de prison

Lire l'article

Ce lundi 11 mars, l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, engagée dans la défense des prisonniers politiques et d’opinion, des femmes qui refusent le voile et contre la peine de mort, a été condamnée à Téhéran à une peine de 33 ans de prison assortie de 148 coups de fouet, pour différents chefs d’accusation, dont « incitation à la corruption et la débauche ». Elle était déjà enfermée depuis juin dernier, du fait d’une précédente condamnation à cinq ans de détention. Plus d’informations sur le site d’Amnesty International. Visuel : Nasrin Sotoudeh © DR.

Fermer l'article

Le dessin de presse héraut des droits de l’Homme à Genève

Lire l'article

Du 5 au 15 mars, le Palais des Nations accueille à Genève l’exposition Les droits de l’Homme, c’est pour quand ?. Réunissant quelque 30 dessins de presse et présentée par l’association Cartooning for Peace et la représentation permanente de l’Organisation Internationale de la francophonie auprès des Nations unies, « elle met en lumière le principe fondateur selon lequel nous naissons tous libres et égaux en droits, écrit la commissaire Mijatović, et invite le visiteur à concrétiser la vision d’espoir, de liberté et d’universalisme portée par la Déclaration universelle. Les dessins de l’exposition rendent également hommage à tous ceux qui se battent en première ligne pour protéger les droits de l’homme ». Visuel : Le dessin de l’affiche de l’exposition Les droits de l’Homme, c’est pour quand ? est signé Hani Abbas.

Fermer l'article

Le photojournaliste égyptien Shawkan libéré sous (strictes) conditions

Lire l'article

Ce lundi 4 mars, le photojournaliste égyptien Mahmoud Abu Zeid, plus connu sous le nom de Shawkan, a été libéré après avoir passé plus de 5 ans et demi en prison. Il reste obligé de passer 12 heures par jour au poste de police pendant cinq ans. Le jeune homme avait été arrêté le 14 août 2013, alors qu’il photographiait la manifestation de Rabaa El Adaweya, réprimée dans le sang par les forces de sécurité égyptiennes. Au moins 817 personnes avaient été tuées selon l’ONG Human Rights Watch. Plus d’infos sur GlobalVoices.org et Rsf.org. Visuel : Mahmoud Abu Zeid. Photo partagée par le mouvement Freedom for Shawkan sur Facebook.

Fermer l'article

Le soutien de l’Observatoire de la liberté de création à Bilal Hassani

Lire l'article

Mis en place par la Ligue des Droits de l’Homme, l’Observatoire de la liberté de création a pour objectif de participer au maintien du respect de la liberté de création en France. « L’œuvre d’art, qu’elle travaille les mots, les sons ou les images, est toujours de l’ordre de la représentation. Elle impose donc par nature une distanciation qui permet de l’accueillir sans la confondre avec la réalité. C’est pourquoi l’artiste est libre de déranger, de provoquer, voire de faire scandale. Et c’est pourquoi son œuvre jouit d’un statut exceptionnel, et ne saurait, sur le plan juridique, faire l’objet du même traitement que le discours qui argumente, qu’il soit scientifique, politique ou journalistique », peut-on, entre autres, lire dans son manifeste. Vendredi 15 février, l’Observatoire de la liberté de création a publié un communiqué dénonçant les « pressions, menaces de mort et injures racistes et homophobes » à l’encontre du jeune chanteur français Bilal Hassani, choisi pour représenter la France au prochain concours de l’Eurovision. Pour en consulter le détail, cliquer ici. Visuel : Pochette du single de Bilal Hassani, Roi. © Bilal Hassani.

Fermer l'article

Mieux comprendre la liberté d’expression avec Amnesty International

Lire l'article

La liberté d’expression est l’un des chevaux de bataille d’Amnesty International. Dans son dossier thématique qui lui est dédié sur son site Internet, l’ONG propose plusieurs articles permettant de mieux en comprendre les enjeux. « Qu’est-ce qu’un défenseur des droits humains ? », « Qu’est-ce qu’un lanceur d’alerte ? », « Qu’est-ce qu’un prisonnier d’opinion ? » et « Agir contre les discours toxiques en ligne » sont les quatre questions actuellement développées. Plus d’infos sur www.amnesty.fr. Visuel : © Amnesty International.

Fermer l'article

Un deuxième journaliste assassiné au Mexique depuis début 2019

Lire l'article

Le journaliste mexicain Jesús Eugenio Ramos Rodríguez a été abattu par balles samedi 9 février. L’attaque s’est produite en plein jour à Emiliano Zapata, dans le sud-est du Mexique. Il travaillait depuis 20 ans pour la radio Oye 99.9 FM. Il est le deuxième journaliste assassiné dans ce pays d’Amérique latine depuis le début de l’année 2019. Plus d’informations sur le site de Reporters sans frontières. Visuel : Jesús Eugenio Ramos Rodríguez © RSF.

Fermer l'article

Un journaliste (de plus) condamné en Chine

Lire l'article

Fondateur du site d’information sur les droits humains droits Civil Rights and Livelihood Watch, le Chinois Liu Feiyue a été condamné, ce mardi 29 janvier, à cinq ans de prison pour « incitation à la subversion du pouvoir de l’Etat » et « publication d'articles qui s’opposent au système socialiste ». Pas moins de 60 journalistes sont actuellement emprisonnés en Chine, rappelle Reporters sans frontières. Plus d’infos sur le site de RSF. Visuel : Liu Feiyue. © DR.

Fermer l'article

Le juge turc Murat Arslan condamné à 10 ans de prison

Lire l'article

Agé de 44 ans et lauréat 2017 du prix Vaclav-Havel de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Murat Arslan a été condamné, vendredi 18 janvier à Ankara, à dix ans de prison pour « appartenance à une organisation terroriste », sans qu’aucun fait de « terrorisme » n’ait pourtant été prouvé. Le magistrat et défenseur des droits de l’homme, ancien rapporteur de la Cour constitutionnelle turque, auquel il est reproché d’appartenir à la communauté de Fethullah Gülen, le prédicateur exilé aux Etats unis et accusé par le gouvernement d’être l’instigateur du coup d’Etat manqué du 15 juillet 2016, était en détention préventive depuis plus de deux ans. Pour plus d’informations, lire l’article du Monde daté du 20 janvier. Visuel : Murat Arslan. © DR.

Fermer l'article

Amnesty International rappelle aux Etats leurs engagements

Lire l'article

Plus qu’une semaine pour s’associer à la pétition lancée par Amnesty International qui rappelle l’adoption, il y a vingt ans par l’Assemblée générale des Nations unies, d’une déclaration dans laquelle les gouvernements du monde entier s’engageaient à protéger et promouvoir le travail des défenseurs des droits humains. « Ils sont des milliers, des millions à travers le monde, mobilisés, individuellement ou en association avec d’autres, pour la défense de toutes sortes de droits humains, souligne l’ONG. (…) Ce sont des personnes courageuses, le plus souvent inconnues, et elles sont attaquées. Aujourd’hui, des gouvernements et des entreprises essaient de les faire taire en les traitant injustement de criminels, de terroristes ou d’agents de l’étranger. Les défenseurs sont menacés, attaqués, emprisonnés, et même, pour un grand nombre d’entre eux, assassinés. » Pour signer la pétition appelant les gouvernements à respecter leurs engagements et à protéger celles et ceux qui défendent nos droits au quotidien, cliquez ! Visuel : Capture d’écran du site d’Amnesty International. © Amnesty International.

Fermer l'article

70 ans d’avancées pour les droits humains

Lire l'article

Nous relayons dans ce blog beaucoup d’événéments témoignant de la remise en cause incessante de la liberté de la presse comme de la liberté d’expression. Amnesty International rappelle cependant que de nombreuses avancées en matière des droits humains ont été obtenues au fil des 70 années écoulées depuis l’adoption par l’Onu de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, le 10 décembre 1948. Pour les consulter, rendez-vous sur le site de l’ONG. Visuel : Capture d’écran du site d’Amnesty International © Amnesty International.  

Fermer l'article

Un journaliste-citoyen afghan exécuté par les talibans

Lire l'article

Il avait 27 ans et animait notamment deux émissions sur la radio afghane Neshat. Javid Noori a été abattu, samedi 5 janvier, par un groupe de talibans fouillant le bus à bord duquel il voyageait. Ses meurtriers ont qualifié le journaliste-citoyen d’« officier d’ennemi » dans un communiqué. Plus d’infos sur le site de Reporters sans frontières. Visuel : Javid Noori. © DR / RSF.

Fermer l'article

Attentat à Athènes contre Skai

Lire l'article

Le siège du groupe de radio-télévision privée Skai, à Athènes, a été visé par un attentat, non revendiqué, dans la nuit de dimanche à lundi 17 décembre. Une bombe artisanale a provoqué d’importants dégâts sur la façade de l’immeuble, sans faire de victimes. Plus d’info sur le site du Monde. Visuel : © Skai TV.

Fermer l'article

RSF interpelle le Défenseur des droits français

Lire l'article

Samedi 8 décembre, plusieurs journalistes couvrant les mobilisations des « gilets jaunes » ont été visés par des tirs de flash-ball des forces de l’ordre, tandis que d’autres se sont fait confisquer leur équipement de protection individuel, des casques, lunettes et masque à gaz ainsi que leur matériel. « Face à la gravité des événements, RSF interpelle le Défenseur des droits, Jacques Toubon, afin qu’il se saisisse sans délai de ces différents cas de violence », a notamment déclaré Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. A noter que la France se situe à la 33e place du Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières en 2018. Plus d’infos sur le site de Reporter sans frontières.

Fermer l'article

Amnesty International publie son rapport 2018

Lire l'article

Chaque année, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme du 10 décembre, Amnesty International publie un rapport qui dresse un état des lieux de la situation des droits humains dans le monde et couvre 159 pays. A partir de son édition 2018, ce rapport annuel prend la forme d’une revue intitulée Les droits humains aujourd’hui. Consultez la revue en ligne d’un clic. Visuel : Capture d’écran du site d’Amnesty International.

Fermer l'article

La campagne « 10 jours pour signer » bat son plein

Lire l'article

« Aujourd’hui plus que jamais, les défenseurs des droits humains sont victimes de persécutions, d’intimidation et de violences, rappelle Amnesty International dans un communiqué. Ces femmes et ces hommes sont pris pour cible et attaqués au lieu d’être soutenus et protégés par les gouvernements. » Comme chaque année autour du 10 décembre, journée internationale des droits de l’homme, l’association lance sa campagne « 10 jours pour signer » invitant à s’engager, par le biais de pétitions, et à réclamer justice pour 10 personnes, ou groupes de personnes répartis à travers le monde et dont les droits sont bafoués. Plus d’infos sur le site d’Amnesty International. Visuel : Capture d’écran du site d’Amnesty International. © Amnesty International.

Fermer l'article

La collection Cartooning for Peace s’agrandit

Lire l'article

Dernier né de la collection Cartooning for Peace aux éditions Gallimard, Les droits de l’Homme, c’est pour quand ? réunit les œuvres de dessinateurs de presse du monde entier engagés dans la défense de la justice et la liberté pour tous. 70 ans après l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’ouvrage dresse un état des lieux sans concession des atteintes aux droits humains, notamment en Syrie, Yémen, Turquie, Chine, Egypte, Vénézuela ou Soudan du Sud. Plus d’infos sur le site de l’association  Cartooning for Peace. Visuel : Couverture de l’album Les droits de l’Homme, c’est pour quand ? © Cartooning for Peace.

Fermer l'article