Les conversations sensorielles fécondes de l’Espace de l’Art Concret

Depuis sa création en 1990 à Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes, le Centre d’art contemporain l’Espace de l’Art Concret s’est donné pour mission de mettre l’art à portée du plus grand nombre et plus particulièrement des personnes en situation de handicap sensoriel, mental, psychique et moteur. C’est dans cet esprit qu’a été conçu le projet Expolab, une expérience multiple à découvrir jusqu’au 10 juin et réunissant exposition, restitution, réflexion sur l’accessibilité, ainsi que tout un programme de rendez-vous destiné à enrichir l’offre de médiation existante ; visites en langue des signes (le 29 mai à 18 h), dansée (le 25 mai à 15 h visite avec la chorégraphe Emmanuelle Pépin) ou en musique seront notamment proposées. L’exposition prend la forme d’une carte blanche à Nathalie Elemento. Avec humour et poésie, l’artiste mène une réflexion sur les objets qui nous habitent, les positions mentales que l’on adopte ou qui font que nous sommes capables ou non d’adaptation. Ses sculptures sont de véritables « architectures intérieures » qui mêlent à la fois des éléments de mobilier et autres objets d’usage dont elle questionne le sens. Le public peut aussi découvrir la restitution de trois projets menés respectivement par le plasticien Stéphan Ricci avec les élèves de la classe ULIS (Unité localisée pour l’inclusion scolaire) du Collège des Campelières de Mougins, par la chorégraphe Emmanuelle Pépin avec les résidents du Centre d’accueil de jour du Foyer le Roc d’Antibes et par la céramiste Céline Rogano avec les jeunes de l’Institut médico-éducatif Valfleurs de Grasse. Plus d’informations d’un clic ! Visuel : Accueil IME en atelier peinture. Photo © EAC.